Territoires en miroir

De quelles manières est-il possible de “construire” un reflet ? C’est une interrogation que j’ai eu au cours de ces dernières années pendant lesquelles j’imaginais pouvoir un jour provoquer le reflet partout où je me rendrais.

Le dispositif finalement mis en place consiste en l’utilisation d’une surface semi-réfléchissante permettant, selon son inclinaison, de faire apparaître et se superposer différents champs photographiques depuis un unique point de vue. Défi technique et créatif à chaque prise de vue, où il faut trouver d’abord le lieu, puis l’angle adéquat du miroir permettant le bon dosage du reflet par rapport aux éléments du point de vue initial. En cadrant à travers la vitre, j’obtiens ainsi une toute nouvelle image du territoire qui est face à moi.

Deux ans depuis l’élaboration de ce dispositif m’ont permis d’affiner son utilisation et de l’expérimenter dans différents lieux, notamment dans les pays scandinaves : en Norvège dans la forêt de Frognerseteren, sur le trajet reliant Oslo et Bergen et en Islande.

Ces paysages d’inspiration romantique présentent des entremêlements de branchages qui égarent le regardeur, celui-ci ne sachant plus discerner les éléments de l’un ou de l’autre visage du territoire.