Voir tous les essais

Le chêne de Vy-les-Filains

Marie, 75 ans

Je voudrais la photographie d’un arbre, un chêne de préférence, c’est tellement beau. Avec si possible, le soleil qui joue dans les feuilles. Un chêne pas trop jeune. Autant que possible, il doit être entier sur la photographie. Le chêne que je visualise est tout seul dans la verdure. Il doit être assez opulent. J’aimerais une photo plutôt en format paysage et de petite taille afin que je puisse l’emporter partout avec moi.

Là où j’habite, il y a un chêne qui a été amputé pendant la tempête de 1998. Il continue de pousser. Il y a une harmonie dans les branches. J’ai remarqué que celui là, malgré sa blessure, il arrive à la compenser pour retrouver son harmonie d’origine. Il se trouve en Haute-Saône entre les villes de Vy-lès-Filains et Dampierre-sur-Linotte.

C’est un arbre solide qui met longtemps à pousser, il traverse les siècles. Il n’est pas immortel non plus. C’est le lien entre la terre et le ciel en quelque sorte. J’ai toujours été émerveillée par les arbres, leur harmonie. Leur force est de toujours se redresser. Ça représente la vie , il y a tout un cycle qui se fait, un sentiment de continuation, d’éternité. Souvent maintenant, il y a des gens qui sont centenaires mais pour un arbre ce n’est rien du tout. C’est un exemple de patience, un autre rythme de temps.

Dans mes voyages, je cherche toujours à photographier comme souvenir, un arbre.

  • Le pissenlit

    Faustine, 37 ans 27.04.2015 J’ai réfléchi à votre projet depuis notre dernière rencontre. J’ai fait un dessin, je suis de profil et je souffle sur un pissenlit, ça m’a fait pensé à la photographie de la cascade que vous avez réalisée pour…

    S'il n'y avait qu'une image, un projet photographique auprès…

    Dans le projet S’il n’y avait qu’une image, je demande à des personnes hospitalisées vivant avec une maladie grave, évolutive ou en fin de vie quelle serait la photographie qu’ils aimeraient voir, avoir et qui leur ferait plaisir. Pour eux, ce…